Imiter l’apparence des poils lors d’un maquillage permanent des sourcils : les techniques à savoir

3Nov - by Damien - 0 - In Mode

Ce n’est pas encore le moment de se décourager si vous avez des sourcils épars, clairsemés ou fins. Le maquillage permanent reste une solution envisageable pour modifier la forme des sourcils et intensifier en même temps le regard. Il s’agit d’une pratique qui doit uniquement être réalisée par une spécialiste en dermopigmentation. Mais pour que la ligne soit parfaite, il faut avant tout savoir imiter les poils qui doivent composer la zone. Voici comment ça marche.

Identifier le pigment correspondant à la couleur des poils

Les faux poils doivent ressembler parfaitement aux poils qui composent la ligne de sourcil. La couleur qui correspond ne sera pas toujours évidente à trouver. Une dermo-praticienne ayant suivi une formation en colorimétrie n’aura par contre aucun mal à imiter les poils en choisissant la bonne teinte. Une connaissance de base ou approfondie en couleurs et nuances servira donc à déterminer plus facilement le pigment qui peut convenir à la couleur des poils. Au moment de reconstruire les sourcils, les faux poils se fondront dans la masse tout en restant opaques et naturels.

Tracer convenablement la ligne

L’apparence des nouveaux sourcils dépend avant tout de la forme de la ligne tracée préalablement. Le choix revient toujours à chaque patiente mais si c’est nécessaire, la praticienne peut quand même recommander des retouches ou des petites modifications. Les sourcils peuvent avoir un aspect sophistiqué, naturel, séducteur, sexy, mystérieux ou glamour et le traçage ne doit donc pas être négligé. Il faut toutefois se référer à la forme du visage car un mauvais choix de forme peut réellement impacter sur la beauté du regard.

Vérifier la densité adéquate

Un poil de sourcil fin peut être densifié mais le poil en pigment ne doit pas pour autant être trop différent du poil naturel. L’objectif est en effet d’embellir le regard, non de le dénaturer totalement. Les pigments sont introduits dans la peau, des faux poils trop différents se remarqueront alors plus facilement. Il faut surtout faire attention à la densité des sourcils s’il reste encore des poils sur la ligne et qu’il faut les cacher grâce à des pigments. Cette zone naturelle ne doit pas être trop identifiable et pour ce faire, il suffit d’adoucir le pigment à insérer dessus.

Réaliser le dessin avec minutie

Lors d’un maquillage permanent des sourcils, il est nécessaire de dessiner un à un les poils afin de garantir le côté réaliste tant recherché. L’orientation de chaque poil compte énormément et on peut le comprendre en regardant l’aspect des sourcils naturels. La restructuration doit donc se faire minutieusement en tâchant de faire un dessin assez ressemblant. Heureusement, avec un crayon à bout fin, on obtient une meilleure précision. Il faut aussi respecter l’intervalle entre les poils, qui doit être ni trop grand ni trop serré. Les poils ne doivent pas donner l’impression d’être collés entre eux pour cacher un peu plus le côté artificiel de la pratique.

Pour plus d’information, cliquer ici.