L’alambic : un appareil indispensable dans le secteur industriel

6Oct - by Damien - 0 - In Ecologie

Travaillant dans le secteur industriel, vous pouvez constater que plusieurs appareils et matériels sont indispensables. Chacun d’entre eux possède son utilité dans le processus de fabrication d’un produit. L’alambic est l’un de ces équipements. Il s’utilise dans plusieurs secteurs d’activité. Mais de quoi s’agit-il vraiment ? Quelle est son utilité ? Quel type à choisir ?

L’alambic : de quoi s’agit-il exactement ?

L’alambic est un appareil utilisé pour la distillation. En effet, il a pour objectif de séparer les composés d’un mélange par chauffage puis par refroidissement. Auparavant, il est utilisé pour la fabrication des boissons alcoolisées. Mais en ce moment, il est employé dans plusieurs secteurs d’activité. C’est le cas par exemple pour les entreprises qui travaillent dans la fabrication des huiles essentielles ou des produits pharmaceutiques. Il est fabriqué par une entreprise de tuyauterie, celle-ci peut effectuer aussi son entretien et sa réparation.

Cet appareil est composé de plusieurs parties. Il y a le corps, le chapiteau, la colonne de distillation et le condensateur. Chacun d’entre eux possède leur mission afin de garantir le bon fonctionnement de l’appareil. Pour le corps, il est placé au bain-marie ou directement sur le foyer. C’est lui qui contient le liquide à distiller. Pour le chapiteau, il recouvre le corps. Quant à la colonne de distillation, il permet de conduire la vapeur vers le condensateur. Celui-ci a pour rôle de refroidir les vapeurs grâce au liquide qui circule autour.

Quels sont les différents types d’alambic ?

Il existe plusieurs types d’alambic. Chacun d’entre eux a sa particularité et il joue un rôle fondamental sur la qualité du produit distillé. Votre choix dépend de ce que vous souhaitez distiller.

L’alambic traditionnel

Ce type d’alambic est utilisé depuis des siècles. Il est fabriqué en cuivre. Pour son utilisation, il est utilisé dans plusieurs types de distillation. C’est le cas pour la distillation d’eau-de-vie, la distillation de rhum, la distillation de fruit, la distillation de gin, la distillation de liqueur en général, etc.

L’alambic à colonne

Il est également fabriqué en cuivre. Il est utilisé pour la distillation des huiles essentielles et des plantes. Son utilisation offre une grande pureté au produit distillé, car l’eau ne touche pas le produit à distiller. Il est plus économique au niveau du chauffage de l’eau.

L’alambic à bain-marie

C’est le type d’alambic spécialiste pour le fruit et le moût. Il a le pouvoir de distiller de façon homogène. Cela lui permet de sortir un produit distillé de bonne qualité. En effet, la distillation s’effectue à température inférieure. Grâce à cela, le produit ne colle pas sur la paroi.

L’alambic à fermeture hydraulique

Ce type d’alambic est une évolution de l’alambic traditionnel en cuivre. C’est le type le plus résistant, car il est totalement soudé. En plus, il est utilisé pour tous types de distillations. Vous pouvez l’utiliser pour la distillation d’eau-de-vie, la distillation de rhum, la distillation de plantes, la distillation d’huiles essentielles, etc.

Pourquoi les alambics sont-ils en cuivre ?

Il existe certains types d’alambics en acier inoxydable. Mais la plupart de ces appareils sont en cuivre. Pourquoi choisir ce métal ? En effet, le cuivre du point de vu extérieur possède une qualité design. Mais à part cela, il s’agit d’un métal facile à modeler quelle que soit la forme désirée. En plus, c’est un meilleur conducteur de chaleur. En comparant aux autres métaux, le cuivre peut résister à la corrosion. A part tout ça, ce métal permet de se débarrasser de substances sulfurées volatiles à l’intérieur de l’alambic.

Toutefois, par rapport aux autres métaux, le cuivre est un peu cher. C’est pour cela que certains constructeurs d’alambic choisissent l’acier inoxydable. Or, le résultat avec celui-ci n’est pas de meilleure qualité en comparant avec les alambics en cuivre.